Alphonse LEVY (1848-1918)

En 1860, Alphonse Lévy, alors âgé de dix-sept ans, quitte définitivement l’Alsace pour s’installer à Paris, où il fréquente l’atelier de Jean-Léon Gérôme. Ce dernier lui enseigne l’art du dessin, mais rapidement l’élève s’écarte du classicisme du maître et publie ses premières œuvres dans des journaux satiriques. Il expose, à partir de 1874, chaque année, au Salon de Paris ses sculptures, ses peintures ou ses lithographies. Cependant ses œuvres se vendront mal jusqu’à sa mort. Se situant dans la lignée de Daumier qu’il admire, il a consacré une grande partie de son œuvre à la peinture de la vie juive, d’abord en Alsace, puis à Alger où il a un second atelier. La guerre de 1914 – 1918 inspirera à cet Alsacien exilé des dessins d’un patriotisme fougueux.